Étude de fertilité

Pourquoi ai-je des difficultés à tomber enceinte ?

Tomber enceinte de façon naturelle n'est pas aussi probable ni aussi simple que ce que l'on pense. En effet, les chances de grossesse pour un jeune couple ayant des relations sexuelles non protégées sont seulement de 17 %.

En général, il est conseillé d’aller consulter un spécialiste après un an d’essais infructueux. Et si vous avez plus de 35 ans, il est préférable de consulter au bout de 6 mois de tentative.

Après une étude approfondie et personnalisée de votre cas, nous connaîtrons la cause de la stérilité et nous pourrons vous proposer le traitement le mieux adapté.

Étude de fertilité

À partir de l'étude de fertilité et des examens fournis, le gynécologue disposera de toutes les informations nécessaires pour diagnostiquer les causes de la stérilité et donc pour proposer le traitement de fertilité le mieux adapté.

L'étude de fertilité basique repose sur :

Le dossier médical

Les informations importantes du dossier médical du patient sont obtenues via un court questionnaire.

Phase 1
Le dossier médical

Les informations importantes du dossier médical de la patiente sont obtenues via un court questionnaire.

Phase 2
Un examen gynécologique complet

Pour identifier les possibles anomalies à l'origine de la stérilité.

Un spermogramme

Le spermogramme évalue le facteur masculin. Il nous fournit des informations sur la qualité et la quantité des spermatozoïdes de l'échantillon de sperme.

Phase 3
Une analyse hormonale complète

Cette analyse apporte des informations sur le fonctionnement des ovaires et sur la réserve ovarienne. Les résultats sont indispensables pour une étude de fertilité.

Phase 4
Une échographie gynécologique

Une échographie permet d'évaluer la position, la morphologie et le volume de l'utérus et des ovaires. Elle fournit également des informations sur l'activité des ovaires. Il est conseillé de la réaliser au début du cycle menstruel (entre le troisième et le cinquième jour).

Autres examens complémentaires

Phase 4
Hystérosalpingographie

Il s'agit d'une radiographie qui permet d'examiner les trompes et l'utérus. Cet examen détermine s'il y a une obstruction ou une raison physiologique qui pourrait compliquer un début de grossesse.

Étude approfondie du sperme (MSOME)

Il permet d’identifier les spermatozoïdes dont le noyau est altéré et dont l’ADN ou le matériel génétique est potentiellement endommagé. [+ d'informations]

Phase 3
Étude de la réserve ovarienne

Cette étude permet de déterminer la capacité fonctionnelle de l'ovaire, sa capacité à ovuler. Elle comprend essentiellement :

  • L'échographie : comptage des follicules.
  • L'analyse hormonale : on évalue les différentes hormones utilisées comme indicateurs : FSH, AMH, inhibine B, estradiol, etc.
Phase 4
Hystéroscopie

Il s'agit d'une technique qui permet de visualiser directement l'intérieur de la cavité utérine. On utilise une caméra (hystéroscope) que l'on introduit par le col de l'utérus.

Phase 4
Laparoscopie

Cette technique permet de visualiser l'intérieur du ventre grâce à l'introduction d'une micro caméra à travers la paroi abdominale. C'est un des examens permettant de diagnostiquer l'endométriose.

Ce site utilise des cookies pour collecter des informations statistiques sur la navigation. Si vous continuez à naviguer, considérez que vous êtes d'accord avec son utilisation.   Plus information.

X