Micronutrition et PMA : interview de Maëla Le Borgne

14/11/2017

Maëla Le Borgne nous parle de la Micronutrition qu’elle pratique en cabinet sur Paris.

maela-le-borgne

Elle s’est orientée vers cette pratique il y a 7 ans déjà. Aujourd’hui elle s’apprête à ouvrir un cabinet sur Rome.

Maëla quelle est la différence entre Nutrition et Micronutrition ?

En nutrition on a pour habitude de parler des macronutriments : glucides, lipides, protides et des calories. La micronutrition s'intéresse aux micronutriments (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés, polyphénols…). S’ils n’apportent pas de calories, ces micronutriments sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Dépister leur insuffisance à travers les petits maux de tous les jours (douleurs, fatigue, infections….) et soigner l’intestin sont les principaux sujets de préoccupation en micronutrition. 

Vous avez un diplôme en Biologie Médicale, pourquoi vous être orientée vers la Nutrition ? 

Dans ma famille l’alimentation a toujours été considérée comme la base de la santé. Si j’ai un temps mis de côté ce sujet, je me suis redécouvert une véritable passion pour la santé par l’alimentation lorsque j’ai effectué ma reconversion professionnelle pour exercer mon métier actuel. 

Quelle est votre cursus, votre formation en Nutrition ? 

Mon DUT de diététicienne nutritionniste en poche, j’ai rapidement constaté à l’hôpital qu’il ne me serait pas possible de me contenter de concepts vieux de 30 ans et parler de calories et de poids à mes patients. J’ai tout de suite cherché de nouvelles réponses pour comprendre comment on pouvait améliorer son bien-être par l’alimentation. C’est ainsi que j’ai fait la formation universitaire en micronutrition et alimentation santé à Dijon. J’ai également suivi les enseignements du professeur JR Rapin en chronobiologie et finalement je me suis spécialisée en nutripuncture qui ouvre encore un domaine gigantesque et  novateur pour stimuler la vitalité et le bien-être. 

On parle beaucoup aujourd’hui de la pollution, du stress, de la malbouffe... Pensez-vous que l’alimentation joue un rôle essentiel dans la santé ? 

Je suis convaincue que l’alimentation est la base de la santé. Si vous parvenez à mettre dans votre assiette ce qu’il faut pour aider votre corps à résister au mieux aux agressions extérieures que sont la pollution, le stress, les bactéries et les virus alors vous mettez déjà en place la base d’un bon équilibre. Bien entendu l’alimentation ne fait pas tout, il convient de faire attention à son hygiène de vie en général !

Et concernant les troubles de la fertilité ? 

De plus en plus d’études montrent à quel point l’alimentation des parents avant la conception conditionne la santé de l’enfant pendant toute sa croissance. De la même manière, les carences en micronutriments (iode, fer, magnésium…) peuvent induire des déséquilibres biologiques, psychiques et hormonaux qui vont influer sur la fertilité du couple. Il est évident que mettre en place les éléments nécessaires pour avoir des gamètes de bonne qualité et un bon fonctionnement de l’organisme sont des éléments essentiels pour favoriser la conception.

Les personnes qui sont dans un parcours PMA peuvent-elles améliorer leur chance de grossesse avec la Micronutrition ? 

Je suis convaincue que de veiller au contenu de son assiette en micronutriments ainsi qu'au bon fonctionnement intestinal favorisent la vitalité physico-psychique. Les problèmes de fertilité peuvent être complexes et les difficultés à procréer ont quelquefois une origine psychologique.  assurer un fonctionnement hormonal et biologique optimal est une base pour favoriser la conception.

Comment se déroule l’accompagnement de vos patients ? Combien de séances ? Quels points sont abordés ?

La première séance fait l’objet d’un bilan nutritionnel complet, de mesures corporelles et de tests pour vérifier les intolérances éventuelles et les points spécifiques à améliorer. Je veille particulièrement  à la santé de l’intestin qui permet une bonne absorption des nutriments et micronutriments mais préside aussi au bien-être psychique. En fonction des habitudes de vie, des goûts et des possibilités de chacun,  je propose un menu individualisé que nous construisons ensemble pendant la consultation. Je peux être amenée à conseiller des compléments alimentaires pour favoriser le retour plus rapide à un mieux-être général. La seconde consultation a lieu 3 à 4 semaines plus tard. Elle a pour objet de faire le point sur les progrès réalisés, les difficultés rencontrées afin d’adapter le programme alimentaire et la complémentation éventuelle. Ensuite les consultations se font au rythme où la personne en a besoin. Chacun est unique, l’accompagnement doit s’adapter à chacun en fonction de ses besoins. Disons que les premiers résultats se font sentir dès le premier mois mais qu’il faut généralement 3 à 6 mois pour obtenir un équilibre stable. 

 

Qu’avez-vous envie de dire aux personnes qui sont dans le parcours (PMA) ?

Rien n’est impossible, rien n’est immuable ! On peut toujours trouver une solution mais il s’agit de comprendre comment on fonctionne et mettre toutes les chances de son côté pour améliorer ses chances de réussite. Quoiqu’il advienne, on est toujours gagnant d’avoir pris la peine de s’occuper de son alimentation et de son bien-être : c’est davantage de vitalité et de santé au quotidien.

 

Ajouter un commentaire

Ce site utilise des cookies pour collecter des informations statistiques sur la navigation. Si vous continuez à naviguer, considérez que vous êtes d'accord avec son utilisation.   Plus information.

X