Tests de l'endomètre : de meilleures chances de grossesse

15/07/2020

Insta Girexx (1)

 

TESTS DE L'ENDOMÈTRE :

DE MEILLEURES CHANCES DE GROSSESSE 

L’endomètre, cette muqueuse qui accueille l’embryon est un facteur de réussite important dans les protocoles de PMA.

Aujourd’hui des tests permettent de mieux comprendre VOTRE endomètre et de faire en sorte qu’il soit réceptif lors du transfert.

L’endomètre ou muqueuse utérine se trouve sur les parois interne de l’utérus et accueille l’embryon lors de la nidation, il est comme un « nid » qui offre à l’embryon de bonnes conditions pour se développer. L’endomètre est ainsi un facteur important de réussite lors d’une PMA.

Avec une échographie on évalue aisément l’épaisseur et la structure de l’endomètre mais qu’en est-il de sa flore bactérienne et de sa capacité à recevoir un embryon ?

 

TEST ALICE (Analysis of Infectious Chronic Endometritis)

La muqueuse utérine a son propre équilibre bactérien qui est quelquefois perturbé par la présence, en trop grand nombre, de certaines bactéries. Ce déséquilibre entraîne une inflammation chronique de l’endomètre. On retrouve cet état inflammatoire chez 30% des femmes qui rencontrent des troubles de la fertilité.

Le test ALICE détecte les bactéries qui entraînent cette inflammation. Par la suite, un traitement adapté rétablira l’équilibre bactérien et offrira aux femmes de meilleures chances de grossesse.   

TEST EMMA (Endometrial Microbiome Metagenomic Analysis)

Ce test réalise une analyse extèmement poussée de l’endomètre. Un échantillon de muqueuse est prélevé et soumis à une analyse de dernière génération (NGS). Le test EMMA détecte les bactéries responsables de troubles de la fertilité et permet de connaître la composition complète de la muqueuse utérine.

Lorsque les résultats du test montrent une composition bactérienne en déséquilibre, un traitement à base de probiotiques et d’antibiotiques est alors conseillé.

Test ERA (endometrial receptivity array)

La fenêtre d'implantation est la période durant laquelle votre utérus est prêt à recevoir, à accueillir l’embryon. Chaque femme étant différente, il est important de connaître quelle est la fenêtre implantatoire de l’endomètre de la patiente.

Lors de nombreux échecs de FIV, le test ERA va permettre de déterminer le moment opportun pour effectuer le transfert et ainsi permettre aux patients d’atteindre un taux d’implantation d’environ 70%.

 

Ajouter un commentaire

Ce site utilise des cookies pour collecter des informations statistiques sur la navigation. Si vous continuez à naviguer, considérez que vous êtes d'accord avec son utilisation.   Plus information.

X